SON PARCOURS :

Originaire de la Guadeloupe, VIBE grandit à La Courneuve avec un père musicien qui lui fait découvrir la musique sous toutes ses formes dès l’âge de 3 ans : basse, batterie, percussions, orgue, piano… Son enfance est ainsi rythmée par les répétitions en studios, les tournées. À l’école, seules quelques matières l’intéressent dont le Français. Plutôt timide et solitaire, il se met à l’écriture de poèmes pour séduire les esprits. De là naîtra sa passion pour l’écriture et la composition.

Refusant l’étreinte du conservatoire qui lui tend les bras, VIBE poursuit son chemin artistique et en véritable autodidacte, apprend sur le tas.

Tout s’enchaîne très vite et, en quelques années, sa passion devient son métier.
En 1993, alors qu’il a à peine 15 ans, VIBE forme avec quelques amis le groupe « POETES HOP JAZZ », un quatuor aux accents Hip-Hop, Soul-Jazz et R&B. Le succès est au rendez-vous et ils participent à plusieurs projets dont la compilation « 24 CARATS ». Mais la formation se sépare rapidement, chacun reprenant sa route.

VIBE continue de travailler son grain de voix et de peaufiner un «flow» qui lui est propre. En 1999, son premier album «CONFESSIONS», très personnel, est plébiscité par le public et l’industrie du disque. Le single « No Blaggadda » se vend à plus de 250 000 copies. Au travers de ce disque, l’artiste parle de ses états d’âme et brosse-là le portrait d’une philosophie de vie.

En 2005, sort l’album « EMANCIPE ». Le parcours est alors pavé de difficultés. La faute aux désaccords artistiques et juridiques que l’artiste a alors avec sa maison de disque de l’époque : il veut y mettre sa touche personnelle mais on lui refuse. Il se retrouve dans une situation où c’est le plus fort qui l’emporte mais VIBE n’est pas un artisan docile et ne s’avoue pas vaincu. D’un revers de la main, humble et déterminé, il recommence.

Entre 1995 et 2006, VIBE crée alors, en duo, le label KIMBERLITE et enchaîne les collaborations et participations avec de nombreux artistes : black music, pop, rap, zouk…aussi bien pour des chanteurs US que Français : Truth Hurts, Diam’s, Monsieur R, Wallen, Admiral T, Marc Middelton (Blackstreet), Ménélik, Keysha… et enregistre même un duo avec Barry White en 2003 : « Sho you right ».

SON ACTUALITÉ :

Aujourd’hui, celui qui ruait dans les brancards il y a quelques années, a pris suffisamment de bouteille et de patine pour se réinventer. « ENTRE DEUX CIELS » est l’oeuvre-clé d’un artiste qui a appris à formuler ses maux avec d’autres mots. Il a pris le temps de le façonner et s’est impliqué à 100% dans la production, de New-York à Atlanta en passant par Paris. Autant de stations sur le chemin de cet enfant de c(h)oeur.